Programme

Pour les chercheur-es

Fidèle à l’Esprit de Genève dans l’accueil de nombreux intellectuel-les et réfugié-es, l’UNIGE accueille depuis 2011 des chercheur-es en danger en raison d’une persécution politique ou d’une crise humanitaire. Par ces actions, il s’agit également pour l’institution de se positionner de façon forte sur la défense et la promotion de la liberté académique.

En 2022, l’UNIGE accueille une dizaine de chercheur-ses provenant d’Ukraine, de Turquie, du Yémen et d’Afghanistan. L’augmentation du nombre de chercheur-es accueilli-es à l’UNIGE a été rendu possible grâce au financement du FNS et les bourses de recherche de l’UNIGE, mise en place grâce aux soutiens de fondations privées.

Avec l’accueil de chercheur-es en danger, l’UNIGE s’inscrit dans une dynamique de partage des connaissances et des savoirs. L’accueil et la contribution de chercheurs et chercheuses en danger permet également à l’institution d’enrichir ses recherches et ses enseignements par une ouverture sur le monde, ancrée sur une philosophie de partage et de dialogue. Il s’agit ainsi de faire le lien avec les diverses compétences académiques de l’UNIGE dans le domaine de la migration, de l’action humanitaire et de l’éducation en milieu d’urgence. La valorisation des travaux de recherche de chercheurs et chercheuses en danger permet le partage d’expérience et de contexte différents et amène à une meilleure compréhension des enjeux globaux. 

Un-e chercheur-e en danger est un scientifique d’une université ou professionnel-le confirmé-e ayant dû ou devant quitter son pays pour des raisons de persécution politique ou d’impossibilité de continuer à travailler en raison d’une crise humanitaire.

Pour être considéré chercheur-es en danger à l’UNIGE, les conditions suivantes sont nécessaires :

  • Situations académiques
    • Être titulaire d'un Master universitaire (a minima)
    • Avoir un projet de recherche ou d’enseignement
    • Disposer d’une équipe de l’UNIGE prête à l’accueillir
       
  • Situation de danger

Deux types de situation peuvent être considérées :

  1. A l’étranger
    Reconnu-e à risque par le Scholars at Risk Network[1]
     
  2. En Suisse
    Personne relevant du domaine de l’asile, détenteur-trice d’un permis N, F, B-réfugié, S

[1] Peut également être identifié-e par les réseaux personnels de chercheur-es UNIGE, mais la condition de reconnaissance par SAR est un prérequis pour l’accueil à l’UNIGE.

Depuis 2022, l’UNIGE a mis en place un dispositif de soutien aux chercheur-es visant à rechercher des solutions d’accueil à l’UNIGE et de soutenir les démarches nécessaires.

En complément du mécanisme de financement du Fonds national suisse (FNS), l’UNIGE a créé des bourses de recherche pour des chercheur-es en danger, accueillis dans une structure de l’UNIGE.

Les candidatures sont préparées par la Délégation intégration de l’UNIGE. Chaque situation est traitée d’une manière séparée pour définir la meilleure solution d’accueil. Les dossiers sont soumis pour approbation à une délégation du comité stratégique « accueil de chercheur-es en danger UNIGE ». Une participation financière de la faculté est demandée.

Vous êtes un-e chercheur-euses en danger ou vous faites partie de la communauté académique UNIGE et souhaitez accueillir un-e scientifique au sein de votre équipe de recherche ? Ecrivez à integration(at)unige.ch

Partenaires

Scholars at Risk Network (SAR) : L’UNIGE est membre de SAR Network depuis 2008 et membre fondateur de Scholars at Risk Switzerland, la section suisse de SAR, créée en 2018. Scholars at Risk protège les universitaires dont la vie, la liberté et le bien-être sont gravement menacés. SAR Network assure l’évaluation des risques encourus par les chercheur-es, en délivrant un statut Scholar at risk, condition nécessaire pour l’obtention d’un financement FNS.

New University in Exile consortium : Depuis septembre 2022, l’UNIGE est également membre du New University in Exile consortium, offrant des opportunités de visibilité scientifique et de réseautage entre pairs pour les chercheur-es

Scholar Rescue Fund : L’UNIGE est également associée auScholar Rescue Fund, qui propose des bourses pour des chercheur-ses en danger.